Consultation publique sur les prélèvements de galliformes de montagne pour la campagne cynégétique 2020/2021 (avant le 26 septembre 2020)

Le Projet d'arrêté

Le projet d’arrêté soumis à consultation du public concerne les prélèvements de galliformes de montagne pour la campagne cynégétique 2020/2021. 

Ce projet d’arrêté concerne plus particulièrement la chasse du grand tétras, du lagopède alpin et de la perdrix grise de montagne en Ariège.

La préfecture a publié une note de présentation extrêmement succincte, qui ne justifie en rien le nombre d’oiseaux qui pourront être abattus. 

AVES France vous invite à vous opposer à ce projet d’arrêté, avant le 26 septembre 2020.

Important : pour que votre avis soit pris en compte, ne faites pas de copié-collé mais rédigez un message personnalisé. Il doit-être envoyé via le formulaire, par email à : 
ddt-bio-for@ariege.gouv.fr 
ou par par voie postale, par courrier adressé à la direction départementale des territoires – service environnement- risques –  BP 10102 – 10 rue des Salenques – 09007 FOIX CEDEX.

Nos arguments à reprendre et personnaliser pour la rédaction de votre commentaire

Important : pour que votre avis soit pris en compte, ne faites pas de copié-collé mais rédigez un message personnalisé.

Vous devrez remplir les différentes cases du formulaire
et dire que vous êtes Défavorable au projet d’arrêté.

Vous devrez ensuite développer cinq arguments (500 caractères maximum par argument). Vous pouvez reformuler les arguments ci-dessous. Evitez les copiés/collés ! 

  • La population de grand tétras est en constante régression, avec une chute de 75% en cinquante ans. Les arrêtés sont régulièrement contestés par les associations et l’Etat condamné. Il convient donc de n’autoriser aucun prélèvement de grand tétras lors de la saison 2020/2021. 
  • La chasse est une activité de loisirs et il est totalement anormal de permettre la chasse d’espèces dont les effectifs sont très faibles. Le rôle de la préfecture est de défendre l’intérêt général et non les intérêts particuliers des chasseurs, il convient donc d’interdire la chasse de ces trois espèces. 
  • La chasse du lagopède alpin doit être interdite puisque la note de présentation ne présente aucune donnée permettant de justifier la nécessité de réguler cette espèce. Le Lagopède alpin est déjà fragilisé par les bouleversements climatiques, qui  menacent son habitat. Il n’est donc pas sérieux d’ajouter une pression complémentaire avec la chasse.
  • Le prélèvement de 20 perdrix grises par chasseur n’est pas soutenable par l’espèce, qui est en déclin en Ariège depuis plusieurs dizaines d’années. Encore une fois, la régulation de cette espèce n’est pas justifiée et aucun argument n’est apporté par la préfecture pour justifier ces quotas absurdes. 
  • Le Grand Tétras est classé Vulnérable sur la liste rouge de l’UICN en France. Les 3 espèces sont en Annexe III de la convention de Berne. L’article 7 prévoit que « Chaque Partie contractante prend les mesures législatives et réglementaires (…) pour protéger les espèces de faune sauvage énumérées dans l’annexe III. Ces mesures comprennent notamment l’interdiction temporaire ou locale de l’exploitation (…) afin de permettre aux populations existantes de retrouver un niveau satisfaisante. »

Vous pouvez aussi vous servir des arguments développés par le CEA (Comité Ecologique Ariégeois) : 

  • La population de grand tétras ne cesse de régresser dans les Pyrénées depuis 1960 et elle a perdu 75% de ses effectifs en cinquante ans. La situation est désormais très inquiétante. Pour cette raison, au niveau du massif, les arrêtés de chasse spécifiques à cet oiseau ont été régulièrement contestés depuis 2008 par plusieurs associations, notamment en Ariège. Au final, c’est 46 procédures consécutives devant les juridictions administratives qui leur ont donné raison ou ont débouté l’Etat. 
  • Depuis 2010, les indices de reproduction pour le grand tétras sont très mauvais pratiquement chaque année à l’Ouest et à l’Est de l’Ariège, à savoir en Haute Garonne et dans les Pyrénées Orientales. Quant aux indices de reproduction ariégeois, ils ne sont pas fiables du tout du fait des comptages intentionnellement fantaisistes de la FDC 09 qui n’ont d’ailleurs pas été pris en compte en 2018 par l’OGM et visiblement ces mauvaises pratiques semblent continuer en 2020.
  • Le prélèvement de 8 grand tétras, comme envisagé dans  l’arrêté, est totalement exclu, l’espèce étant déjà soumise à de très nombreux facteurs de régression. D’ailleurs, depuis 10 ans, tous les arrêtés de quotas de prélèvement pour l’Ariège ont été annulés par le T.A. de Toulouse  et la CAA de Bordeaux. Le Conseil d’Etat lui-même a tranché en 2018 en rejetant le pourvoi du ministre Nicolas Hulot en faveur de la FDC 66 pour le prélèvement d’un seul grand tétras dans les Pyrénées Orientales.
  • Concernant le lagopède alpin, tout quota de prélèvement doit être exclu également, étant donné que pour cet oiseau, il n’y a aucun indice d’abondance, aucun indicateur de tendance et que les indices de reproduction pyrénéens ou alpins, quand ils sont renseignés avec honnêteté, sont généralement extrêmement faibles. Mais  cette année, l’indice de reproduction pour la Haute Chaine centrale (1,3 jeunes par adulte) est encore une fois manifestement gonflé par les comptages insincères de la FDC 09.
  • Concernant la perdrix grise de montagne, le prélèvement maximum autorisé de vingt oiseaux par chasseur et par saison de chasse est une absurdité étant donné que le nombre de carnets de prélèvements Galliformes distribué chaque année permet à 750 chasseurs au moins de tirer chacun vingt perdrix grises, ce qui autorise en fait à détruire 15 000 oiseaux de cette espèce tout à fait légalement en Ariège, c’est-à-dire plus que la population nord-pyrénéenne dans son ensemble, estimée à 3000 couples.
  • Pour le grand tétras, la chasse est un facteur négatif qui se rajoute à bien d’autres, tels que la modification et la fragmentation de l’habitat, le braconnage, les dérangements liés à la fréquentation humaine en montagne et notamment en hiver l’activité dans et autour des stations de ski, les randonnées en raquettes ou à ski, mais aussi en toutes saisons les collisions de plus en plus nombreuses avec des câbles ou des clôtures pastorales, les « nouveaux » prédateurs comme le sanglier…
  • En Ariège, comme dans les Hautes-Pyrénées d’ailleurs, le plan de gestion cynégétique du grand tétras tel qu’il est conçu favorise le braconnage et les prélèvements de poules par des incompétents, ou les tirs dans des secteurs hors  plan de gestion puisque 200 chasseurs environ ont l’autorisation légalement de prélever huit  tétras pour tout le département, ce qui rend les contrôles très difficiles.
  • Le Lagopède alpin est une espèce qui voit son aire de distribution menacée par le réchauffement climatique en France, cette aire se rétrécira inéluctablement dans les années à venir, ce qui a déjà commencé sur certains massifs. De plus, les Pyrénées sont en limite Sud de répartition géographique de l’espèce au niveau européen, et de ce fait les indices de reproduction sérieux sont particulièrement faibles pour cet oiseau. Dans ces conditions, Il est impensable d’envisager de le chasser.
  • La pression de chasse sur la perdrix grise de montagne est forte en Ariège, puisque  plusieurs centaines de chasseurs s’y adonnent et malgré cela, on observe tendanciellement une baisse générale des prélèvements, et ce depuis plus de trois décennies au moins, ce fait indique clairement que les populations de cet oiseau sont en déclin en Ariège, étant donné que le prélèvement maximum autorisé par chasseur, lui n’a pas varié, et qu’il est considérable (20 oiseaux par chasseur et par saison)

Attention, les messages que vous adressez à la préfecture doivent-être personnalisés et argumentés. Ils doivent-être envoyés par mail avant le 26 septembre 2020.  

Nous vous invitons également à consulter le site du CEA – Comité Ecologique Ariégeois, qui a publié un article sur les 42 recours déposés (et gagnés) par les associations locales qui défendent le grand tétras et le lagopède alpin : https://cea09ecologie.org/spip.php?article150