Consultation publique : projet de décret relatif à la gestion adaptative des espèces

 

 

Qu’est-ce que ce la gestion adaptative des espèces ?

La gestion adaptative consiste à redéfinir cycliquement la gestion d’une espèce, ou de ses prélèvements, selon l’état de cette population et des connaissances de son fonctionnement. Dans le cas d’espèces exploitées, le processus de gestion adaptative cherche à améliorer la connaissance de l’espèce et à évaluer l’impact du prélèvement, pour ajuster au mieux la définition des quotas maximum de chasse.

Pour les espèces soumises à la gestion adaptative, la loi prévoit que le ministre en charge de la chasse puisse déterminer :
• un nombre maximal de spécimens à prélever annuellement ;
• ainsi que le nombre maximal de spécimens à prélever par chasseur, sur proposition de la fédération nationale des chasseurs, dans le cadre d’un prélèvement maximal autorisé (PMA).

Traduction d’Aves France : une façon déguisée de pouvoir chasser n’importe quelle espèce (allongeons donc la liste !) n’importe quand !

Nous le savons, certaines espèces encore (un peu) protégées sont dans la ligne de mire des chasseurs qui souhaitent toujours réguler, tant et plus, légitimant leur loisir mortifère.

Merci de dire non à cette gestion et de demander au contrainte une restriction ds quotas de chasse, toutes espèces confondues, le retrait de la liste des “chassables” de toutes les espèces dont le statut de conservation est défavorable et le respect de la législation européenne (un exemple parmi d’autres, la chasse aux oiseaux migrateurs…).

Déposez vos commentaires en cliquant sur lien ci-dessous avant le 26 décembre 2019.

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/decret-relatif-a-la-gestion-adaptative-des-especes-a2109.html