Département des Hautes-Pyrénées: CP jusqu’au 30 mai 2019 (inclus): Consultation relative à une autorisation de mesures de conditionnement aversif d’un ours brun

Le Préfet des Hautes-Pyrénées met en place Consultation relative à une autorisation de mesures de conditionnement aversif d’un ours brun

La consultation est ouverte du 15 au 30 mai 2019 (inclus).

AVES France vous invite à y répondre.

La participation peut être effectuée par voie électronique ci-dessous, via le site de la DREAL Occitanie  ICI

Vous pouvez reprendre quelques-uns des arguments ci-dessous, en n’oubliant pas la phrase principale:

Par un jugement du 28 janvier 2014, le Tribunal administratif de Pau avait annulé 2 arrêtés du Préfet des Hautes-Pyrénées, en date respectivement du 1er août 2012 et du 26 juin 2013, autorisant des tirs d’effarouchement sur l’ours brun « Cannellito ». Le Préfet n’avait pu démontrer que cet ours avait causé des dommages importants à l’élevage ovin et qu’aucune autre solution n’avait pu être mise en place. Le comportement prédateur de cet ours par opportunisme ne correspondait pas à un « ours à problème » : ses prédations étaient la conséquence de l’absence de mesure de protection des troupeaux.

Au printemps, l’Ours brun (Ursus arctos) consomme essentiellement des aliments riches en protéines végétales et animales. L’expertise de l’ONCFS sur le comportement de l’ours brun « Goiat », à l’est des Hautes-Pyrénées, ne démontre pas qu’il est un ours trop familier (contrairement aux considérants du projet d’arrêté préfectoral), ni qu’il est un ours anormalement prédateur. Le comportement prédateur de cet ours par opportuisme ne correspond pas à un « ours à problème » : ses prédations répétées, de nuit, sont la conséquence de mesures de protection des troupeaux insuffisantes (enclos grillagé non électrifié, chiens de protection jeunes et inexpérimentés, …). En outre, l’introduction de cet ours mâle en Catalogne, le 6 juin 2016, visait à conforter l’état de conservation de la population ursine dans les Pyrénées et son effarouchement nuira au maintien de l’espèce dans un bon état de conservation.

NON aux tirs de conditionnement aversif sur l’ours « Goiat » !

OUI à la mise en place de moyens de protection efficaces !