Jusqu’au 01/08/2018 avant midi : Projet de décret portant désignation et fixant les attributions du préfet coordonnateur du plan national d’actions sur le loup

URGENT ! Vous pouvez répondre jusqu’au 1er août 2018 et avant midi ! Et non, ce n’est pas une blague…

Le lien vers la consultation : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-de-decret-portant-designation-et-fixant-les-a1853.html?debut_forums=40#pagination_forums

 

Quelques arguments à reprendre :

– Dans la présentation du projet d’arrêté, on notera qu’il n’est question que des tirs sur les loups. Le préfet n’est pas le coordonnateur du plan loup mais bien le coordonnateur des tirs de loups ! Où sont les mesures de protection des loups face à des éleveurs vindicatifs qui n’hésitent pas à encourager le braconnage !

– dans le paragraphe suivant : « désignation, au sein des fronts de colonisation du loup, des zones dans lesquelles, du fait des modes de conduite des troupeaux d’animaux domestiques, la mise en œuvre des mesures de protection de ceux-ci contre la prédation du loup présente des difficultés importantes, en vue d’y mettre en œuvre des modalités particulières d’intervention sur la population de loups justifiées par une sensibilité particulière des élevages à la prédation du loup. » Aucune explication n’est donnée sur les moyens de protection spécifiques à ces troupeaux. Qui va décider si des mesures de protection sont possibles ou non ?

Enfin, cet autre paragraphe est tout simplement scandaleux : « lorsqu’est atteint, avant la fin de l’année civile, le nombre maximum de spécimens de loups dont la destruction est autorisée par arrêté des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, possibilité d’augmenter ce nombre, dans la limite de 2% de l’effectif moyen de loups estimé annuellement, uniquement pour la mise en œuvre des tirs de défense (simple ou renforcée) autorisés par les préfets de département. Le préfet coordonnateur pourra également décider, par arrêté, que la mise en œuvre des tirs de défense simple, autorisés par les préfets de département, puisse se poursuivre au-delà de tout plafond de destruction de loups afin d’assurer en permanence la protection des troupeaux domestiques. Cette nouvelle compétence du préfet coordonnateur lui permettra de prolonger, dans des conditions précises, la mise en œuvre de l’arrêté des ministres fixant le nombre maximum de spécimens de loups dont la destruction est autorisée lorsque cela est nécessaire, dans le respect de la protection de l’espèce, pour assurer en permanence la protection des troupeaux. »

Cela signifie que l’on peut tirer des loups quasiment en toute circonstance et pratiquement sans limitation !!

Nous savons que pour cette consultation, tout est joué d’avance, c’est un fait. Alors lâchez-vous ! En termes toujours polis et courtois, faites savoir à notre ministre de la chasse que nous sommes pas dupes, et que l’on tend vers une éradication d’une espèce protégée !

19 commentaires sur “Jusqu’au 01/08/2018 avant midi : Projet de décret portant désignation et fixant les attributions du préfet coordonnateur du plan national d’actions sur le loup

  1. Je suis contre le tir aux loups! Trouvons d’autres solutions comme la protection des élevages avec des patous et des clôtures plutôt que de donner des subventions aux éleveurs qui ont des bêtes tués par soi disant des loups!

  2. 30/07/18 12h28, le lien de dépôt de commentaires sur la Consultation répond :
    Site en travaux
    Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.

  3. Le tir d’un seul loup désorganise complètement l’equilibre hiérarchique de la meute . Si un loup se trouve isolé, il ne pourra pas chasser et se rattrapera sur des proies plus faciles .

    L’accompagnement de l’éleveur est nécessaire pour trouver ensemble des solutions individualisées et efficaces pour créer un climat de confiance qui apaiseraient ce climat de crispation . L’indemnisatIon seule est mal vécue , car le problème reste .

    D’apres le projet de décret , on pourra tirer le loup quasiment librement . Il serait plus honnête de dire qu’en France , on ne veut pas de cette espèce , puisqu’on fait tout pour l’erad

  4. Je viens de prendre connaissance du projet de décret portant désignation et fixant les attributions du préfet coordinateur du plan national d’actions sur le loup.

    Dans ce projet, il est clairement indiqué que le loup pourra être tiré n’importe quand puisqu’il est mentionné que « le préfet coordinateur pourra également décider… que la mise en œuvre des tirs… puisse se poursuivre au-delà de tout plafond » !!!

    Le loup est une ESPECE PROTEGEE, pourtant des loups sont tués chaque année sans que ces tirs ne résolvent en rien les problèmes de prédation des troupeaux.
    Les éthologues expliquent que ces tirs éclatent les meutes en dispersant des jeunes immatures qui n’ont d’autre choix, pour se nourrir, que d’attaquer à leur tour des moutons sans défense et, surtout, sans protection.
    QUI ECOUTE CES SPECIALISTES DU COMPORTEMENT ANIMAL ?

    Des consultations publiques sont régulièrement proposées aux citoyens, elles sont toutes très largement en faveur de la protection du loup, pourtant elles demeurent lettre morte.
    Les Français, dans une très large majorité, veulent un changement du comportement de l’homme à l’égard de l’animal, orienté vers plus de respect et plus de sévérité à l’encontre de ceux qui les maltraitent.
    QUI ECOUTE LES CITOYENS ?
    Cette consultation-ci (et c’est un comble !!!) est ouverte pendant seulement 48 heures.
    DEMOCRATIE, QUAND TU NOUS TIENS !…

    Il est évident, pour ma part, que les politiques sont lamentablement défaillants et ne font pas preuve de la volonté nécessaire à une cohabitation homme/loup que la plupart des autres pays confrontés à ce prédateur manifestent.
    Ils devraient pourtant, me semble-t-il, être les garants du respect de la loi, du respect de l’environnement et du patrimoine.
    Le loup fait partie du patrimoine français, il est même bien plus que cela. Il revient sur les terres où il vivait jadis et qui sont LES SIENNES. Les éleveurs doivent cohabiter avec lui, les chasseurs aussi. Il est inconcevable d’assister à une nouvelle extermination de ce prédateur avec le blanc-seing des préfets !

    Suspectant que vous ne tiendrez pas compte de mon avis, je vous donne rendez-vous, dans les urnes, aux prochaines élections.

    Michèle SANTI

  5. Je suis contre les tirs du loup c’est encore le lobby des chasseurs qui profite de cette mesure car les éleveurs sont aussi chasseurs les campagnes crèvent le tir du loup comme la chasse dissuadent les citadins de venir s installer garder plutôt nos services publics ce serait plus dans l intérêt général

  6. Contre le tir au loup !
    Il est important pour notre biodiversité.
    Le seul régulateur de la nature c est lui.
    La nouvelle technologie peut aider les éleveurs.

  7. Bonjour je suis contre le tir des loups a notre époque C’est inadmissible que les bergers ne puissent pas se proteger pour éviter ceci cette tuerie

  8. Je suis contre le tir aux loups! Trouvons d’autres solutions comme la protection des élevages en réintroduisant le métier de berger/bergère, avec l’aide des patous, comme cela a été le cas pendant des centaines d’années avant qu’on ne chamboule tout.

  9. Arrêter tout ce massacres contre les loups! Les loups sont indispensables à notre eco système, à la bioversite de la flore et la faune.notre forêt a besoin des loups ils sont des régulateurs naturels ! Ils sont des charognards naturels,les loups sélectionne les animaux, qui sont malades, vieux ou trop faible ! Mange des rongeurs,rats et d’autres nuisibles ! Les loups ne s’approchent pas des zone humains,trop craintives. Jusqu’à présent ils y a pas eu d attaques des loups sur humains ou chiens errants, et non plus sur les mouton. À par ci celles-ci lui es offerte en pâture pour les attiré ! Je vous demande avant qu’il ne soit trop tard d’y réfléchir !!! Vos loups font parti du patrimoine français, essentiel à la survie de votre forêt. Pas besoin de chasseurs tueur sanguinaires et leurs pièges digne d un film d’horreur de psychopathes. Laissé les libre et en paix ! Les loups savent très bien faire leurs travaille de chasseurs. La France devrait être fière d’avoir des loups superbes sur leurs territoires, alors ma demande es de les protéger le peu qui en reste! Je dis stop aux tire des loups! Réagissez avec le poeple français qui sont pour leurs protections et leurs survie !!!

  10. Je suis pour la protection des loups, il est un des maillons de notre écho système qui est déjà en piteux état. Arrêtons ce massacre, respections la planète et tous ces êtres vivants.

  11. Laissez les loups tranquille !! Au lieu de vouloir tirer sur tout ce qui bougent , y a des solutions , encore faut il avoir un minimum de bonne foi et de bonne volonté pour les développer !!

  12. Laissez vivre les loups en liberté sans être chassés et tués
    Ils ont leur place dans nos forêts
    C’est un si bel animal

  13. Faudrait plutôt réguler l espèce humaine..non ? Arrêtez ces massacres…on est pas seul sur terre…faut cohabiter et accepter certaines contraintes et arrêter de tout ramener à nous…on le paiera chère un jour.

  14. Il est inadmissible d’abattre des bêtes qui ont toujours été présentes. Le loup a tout autant le droit de vivre que nous. C’est aux éleveurs de s’adapter à leur environnement et non l’inverse. Pourquoi nos voisins européens n’ont pas ce problème ? Il serait peut-être tant de se remettre en question.

  15. Encore une dérogation à la loi assortie d ‘ une consultation de façade …

    Curieux dossier que celui du loup , dans de nombreux pays européens tout se passe correctement , le gardiennage des troupeaux et la coexistence avec cette espèce protégée est possible mais en France éleveurs , chasseurs , politiciens de tout
    poil , pro-animaux se déchirent sans pitié .

    Par rapport à l ‘ arrêté , quelques remarques :

    -Déjà on pourrait s ‘ interroger sur un modèle agricole délétère et moribond , dans
    ce contexte on peut tirer jusqu ‘ au dernier loup , la situation de ces éleveurs ne sera pas forcément bien changée .

    -Cet arrêté ne modifie pas un état des choses à la base vicié : on n ‘ instaure pas
    de contrainte quant à la protection des troupeaux ; les mesures de protection sont bien en retard sur la quasi-totalité des pays européens hébergeant l ‘ espèce loup .

    -Le loup ne saurait porter tous les maux du monde , il semble évident qu ‘ on lui
    impute des destructions dont il n ‘ est pas responsable et qui sont le fait bien souvent de chiens errants , divaguants , de chasse .
    Dans tous ces massacres organisés les espèces visées sont des boucs émissaires :
    le renard mériterait son martyr parce qu ‘ il annihile la petite faune , ou « petit gibier « , le blaireau serait responsable de la disparition des derniers hérissons , etc .

    -Souvent signalé : les tirs mènent à une désorganisation des meutes , le prétendu
    remède ne serait-il pas pire que le prétendu mal ?

    -Ne cherche t-on pas une fois encore à plaire à un certain électorat abreuvé du
    sang de la faune sauvage, une catégorie d ‘ individus dont la mentalité est proche de celles des années 40/50 , à des éleveurs partisans du moindre effort ?

    Le monde change et nous ne vivons plus , n ‘ en déplaise à certains , ni au Moyen-Age ni au début du siècle , par ailleurs le loup est désormais , en principe , une espèce protégée au sein d ‘ un environnement saccagé , largement colonisé par
    l ‘ homme .

    En conclusion , il est flagrant que cet arrêté absurde , injuste et écoeurant , ne répond absolument pas aux problèmes posés

  16. Non!! Au tir des Loups, animal protégé et nécessaire dans l équilibre de la nature.D’autre moyens peuvent être mis en œuvre

Les commentaires sont fermés.