Consultation du public Nièvre jusqu’au 16 avril 2018 : période complémentaire pour l’exercice de la vénerie sous terre du blaireau

European badger (Meles meles) feeding on fallen apples in October.
Gothenburg, Sweden
Ian McIntosh
CC BY-SA 4.0

Une participation du public au titre de l’article L123-19-1 et suivants du code de l’environnement sur le projet d’arrêté relatif à l’ouverture et à la clôture de la chasse pour la campagne 2018-2019 dans le département de la Nièvre est organisée par la direction départementale des territoires.

La consultation est ouverte jusqu’au lundi 16 avril 2018.

Les observations sont à transmettre :
- par messagerie à l’adresse suivante : ddt-sefb.consultation-du-public@nievre.gouv.fr
- Merci de préciser dans l’objet du message le titre du projet de décision.
- par courrier à la Direction départementale de territoires – Service eau, forêt et biodiversité, 2 rue des pâtis 58000 Nevers.

Le lien pour télécharger les documents :

http://www.nievre.gouv.fr/arrete-relatif-a-l-ouverture-et-a-la-cloutre-de-la-a3345.html

L’article 4 du projet d’arrêté stipule que la vénerie sous terre du blaireau pourra être exercée du 1er au 14 septembre 2018 et du 16 mai au 30 juin 2019.

 

Les arguments à reprendre et personnaliser dans vos contributions :

Inscrit à l’annexe III de la Convention de Berne, le Blaireau d’Europe, Meles meles, est une espèce protégée (cf. art. 7). A titre dérogatoire, la Convention de Berne encadre strictement la pratique de la chasse et la destruction administrative de cette espèce (cf. art. 8 et 9). Le ministère de l’écologie doit soumettre « au Comité permanent un rapport biennal sur les dérogations faites ».

Le blaireau ne relève plus du classement des espèces d’animaux nuisibles.

La pratique de la vénerie sous terre du blaireau est autorisée pendant l’ouverture générale de la chasse.

Cette période complémentaire n’est pas motivée. (effectifs de la population de blaireaux ? dégâts ?)

Cette période intervient lors du sevrage des jeunes blaireaux et met donc l’espèce en péril.

Or, l’article L. 424-10 du Code de l’environnement interdit de détruire « les portées ou petits de tous mammifères dont la chasse est autorisée ».

La vénerie sous terre est une pratique barbare et cruelle.

 

 

 

 

2 commentaires sur “Consultation du public Nièvre jusqu’au 16 avril 2018 : période complémentaire pour l’exercice de la vénerie sous terre du blaireau

  1. Pourquoi prolonger la période de chasse aux blaireaux ? laissez-les vivre en paix, ils ne font pas de mal et ils ont même leur utilité « d’éboueurs » dans la nature. De plus la vénerie sous terre est cruelle envers les animaux et c’est une pratique qui devrait être interdite tant elle est violente, traumatisante et qui engendre beaucoup de sadisme de la part de ses pratiquants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *